C’est à la vie qu’il faut être avant tout attentif, tous les jours elle me dit de revenir aux valeurs essentielles, de transmettre ce qu’elle m’a provisoirement donné. C’est cette philosophie que je veux partager avec les nôtres, nos enfants et nos petits-enfants. Autrefois, dans la ferme de mes parents, nous vivions en autarcie.

Nous récoltions les légumes et les fruits à la bonne saison, les plantes de montagne parfumaient nos plats simples et goûteux, nos vingt vaches produisaient lait, beurre et fromages.
Les volailles donnaient des œufs nourrissants, le pain de Tonton cuisait dans notre four et les fruits sauvages embaumaient les tartes de Mémé Caravi. Chez nous, pas de pesticides, d’insecticides, d’engrais chimiques.

Ce lieu permettra d’expérimenter, de comprendre, de respecter la nature. Prenons le pari que ce patrimoine se transmettra aux générations futures.